La Minute Blond

Cinéphilement vôtre


Petite romcom au charme fou

Publié par Clément sur 23 Novembre 2013, 10:53am

Catégories : #Il était temps, #cinema, #Richard Curtis, #comédie, #romance, #2013

Petite romcom au charme fou

Il était temps...de publier la critique d'un film vu il y a déjà 2 semaines ! Mais que voulez-vous, entre les cours, le taf, ma chronique hebdomadaire intitulée L'Instant Critique dans l'émission Fréquence Ciné sur Radio Coquelicot tous les mercredis à 18h dont je n'ai absolument pas la vocation d'en faire la promo, re-les cours, re-le taf, la vie, la vraie, Auchan, point le temps de veiller à la régularité de ses publications...

Bref, ne nous étalons pas, en selle les amis ! Il était temps disais-je, est le nouveau film de Richard Curtis, qui je ne vous le cache pas est, au même titre que Quentin Tarantino mais dans un tout autre registre mon réalisateur préféré, grâce à son petit ton léger de scénariste sur le très culte 4 mariages et un enterrement, à son dynamitage de la comédie romantique avec Love Actually et à son fabuleux génie à bord du bateau Good Morning England, mon film préféré ! 

Après ce dernier notre anglais ami s’ennamourache à nouveau de la comédie romantique et nous pond ceci : un petit conte sympathique façon Retour vers le Futur. Ou l'histoire étonnante de Tim, qui découvre qu'il peut voyager dans le temps, ou plutôt le remonter, techniquement parlant. Le jeune homme, pur et exempt de toute pensée malhonnête, décide alors d'utiliser ce don pour rencontrer le grand amour. Mais comme dirait l’autre, un grand pouvoir implique de grandes conséquences…

Petite romcom au charme fou

C'est un de ces films d'où l'on sort détendu et réchauffé au milieu du froid vivifiant de cet automne. Une feel-good movie à l'anglaise romantique et intimiste où l’inégalable Richard Curtis délaisse le film choral pour s'attacher ici à l'expérience passionnante de la quête du bonheur par le héros, aussi roux soit-il…

Dans son scénario comme dans sa mise en scène, le cinéaste aime être honnête avec son spectateur. Alors, quand pour la première fois il introduit du fantastique dans un de ses films, il parvient efficacement à ne pas en abuser, et conserver suffisamment de réalisme dans son récit pour ne pas donner l’impression au spectateur d’en faire trop. A ce très juste dosage s’ajoute une charmante petite pléiade d’acteurs où seconds et principaux sont tous aussi géniaux.

Le héros est joué par Domhnall Gleeson, très attachant et vu dans Harry Potter. Son père sera Bill Nighy, toujours aussi génial et vu dans Harry Potter. La fille de ses rêves sera Rachel McAdams, pas vu dans Harry Potter mais délicieusement belle. Un casting à la hauteur des dialogues, vrais et amusants. L'humour épouse parfaitement la romance, et tout deux rythment ensemble un film sans prise de tête. Prévisible, l'histoire. Déjà vue, la morale. Mais ça fait du bien de se répéter qu'il faut vivre l'instant présent. Et qui de mieux que Richard Curtis pour nous le rappeler ?

Un petit bout de film au charme irrésistible - graouh je miaule... - courez donc le voir, tant qu'il est encore temps... ;-)

Vous n'avez rien lu...

Petite romcom au charme fou

PS : Extraits en VOST + Critique audio au bas de cette page.

N'hésitez pas à vous abonner aux publications du blog (ça c'est juste à droite) et à liker la page si l'article vous a plu, j'offre des pin's Bob l'éponge aux 10 premiers likes ;-)

L'Instant Critique en audio, c'est ici ! :)

Archives

Articles récents