La Minute Blond

Cinéphilement vôtre


- 40° à l'ombre

Publié par Clément sur 21 Décembre 2013, 15:10pm

Catégories : #La Reine des Neiges, #cinema, #disney, #2013

C'est l'inévitable mélancolie de la période des fêtes qui nous ramène chaque année dans nos chaussons d'enfant. Cet engouement commun pour les traditionnelles niaiseries de Noël pour lesquelles on délaisse notre quotidien infernal pour se prémunir de l'arrivée du froid. Un peu comme ce film, La Reine des Neiges, sorti il y a peu, et pour lequel j'ai mis ma fierté de côté l'espace d'une ou deux heures.

J'entend déjà le sergent Murtaugh me répéter "I'm too old for this...stuff". Moi je crois plutôt que c'est ce pied dans l'enfance qui nous maintient face au froid de certains esprits qui, eux, ont grandi trop vite. Tenez-vous le pour dit, on n'est jamais trop vieux pour ce genre de choses ! Et, du même coup, on n'est jamais trop enfant pour partager les choses essentielles, comme la page facebook de la Minute Blond sur vos profils respectifs, j'en sais rien moi, peut importe...

Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année, allez au cinéma, mangez plein de chocolats, likez cette page, et surtout likez vos lifes ! Quant à nous, on se retrouve mercredi prochain dès 18h dans Fréquence Ciné pour une spéciale Noël ! A mes côtés, le sémillant Jonathan et la délicieuse Izia, il ne manque plus que vous !

Bonne lecture, et joyeux noël les amis ! :D

- 40° à l'ombre

D'aucuns disent que ce nouveau disney est le meilleur depuis Le Roi Lion, qui, comme pour beaucoup, est mon disney préféré. Soit, troquant mes 21 ans bien tassés contre les quelques 8 ans bien mignons d'un gamin lambda, je m'en vais vérifier la chose, direction La Reine des neiges. Il est 15h50. Commence alors ma séance...

...par un plan subaquatique en contre-plongée, pendu en dessous de la glace, fendue par le chant des premiers personnages. La couleur est annoncée : on part sur une bonne dose de chansons, convenablement étalées sur une tartine d'une heure quarante. Ce n'est pas ce qui me dérange le plus, je suis un grand amateur de chansons disney dans mes heures creuses, interprète en mes heures (très) perdues... Bien que je m'y accommode donc sans trop m'en plaindre, y a un moment donné, quand Anaïs Delva a poussé son petit brin de voix dans ses derniers retranchements, on dit stop quoi. Du coup si j'entends encore une fois "Le Renouveau", j'assure à celui qui me le diffuse une mort lente et douloureuse...En revanche, le titre "Let it Go" ("Libérée, Délivrée") libère un son pop qui fait toujours son petit effet !

Passons au scénario : Une fois encore, Disney décide de donner un grand coup de balai aux grands classiques des films de princesse/ou bien de leur ôter le balai qu'elles avaient dans le c**, c'est selon. Méthode : reprendre les valeurs éternelles (au hasard...allez l'amour !), les remanier à travers un détournement des codes préconçus du conte de fées,comme un prince pas si charmant qu'il en a l'air, ou encore une princesse peu intéressée par les devoirs de la couronne, qui part chercher sa sœur aînée dans un pays dès alors plongé dans les neiges éternelles par les pouvoirs de celle-ci. "On peut vraiment dire qu'elle a jeté un froid !"

Hum...

- 40° à l'ombre

Si l'intrigue est plutôt bien ficelée, ce sera au détriment du rythme, qui peine à survivre à une première partie très fournie en matière d’événements, sans que l'action soit forcément lancée tout de suite. J'entends déjà les enfants derrière moi réclamer après leur mère pour sortir de la salle... Mais c'était sans compter l'arrivée de leur nouveau meilleur ami qui adore les câlins : Olaf. Le sympathique bonhomme de neige vient à point nommé régaler nos zygomatiques avec son naturel désopilant, tenu par la voix de Dany Boon.

Côté esthétique, on est gâtés grâce à un travail remarquable sur l'animation de la neige et ses multiples apparences, dont la sculpture de la glace, tout simplement magique. C'est même le point fort du film, qui dénote encore une fois l'immense talent des studios d'animation Disney délivrant des performances graphiques extraordinaires.

Ainsi, si La Reine des Neiges doit se voir octroyer le titre de meilleur disney depuis quelques années, ça ne sera certainement pas pour son rythme ou sa bonne humeur. Cependant le film peut avant tout se targuer d'avoir, dans la foulée de Raiponce et Rebelle, dépoussièré encore un peu plus le film de princesse par son récit, ses personnages, et d'orner notre mois de décembre d'un peu de poésie, de chansons, et de cette fabuleuse neige qui continue de tomber...

Vous n'avez rien lu...

 

PS : La chanson "Libérée, délivrée" vous attend au bas de cette page. Retrouvez également les podcast de Fréquence Ciné sur le site officiel ou encore sur la page facebook : 

--> http://www.radiocoquelicot.com/emission/304/Hebdomadaire.html
--> https://www.facebook.com/frequencecine?fref=ts

- 40° à l'ombre

Archives

Articles récents