La Minute Blond

Cinéphilement vôtre


A croquer sans modération

Publié par Clément sur 3 Mars 2014, 13:30pm

Catégories : #Le Crocodile du Botswanga, #cinema, #2014, #France, #Fabrice Eboué, #Thomas N'Gijol, #comédie, #Afrique

A croquer sans modération

Après Case Départ, Fabrice Eboué et Thomas N’Gijol sont de retour avec une comédie politiquement incorrecte, mais correctement politique ! Quelques jours après la sortie de Jacky au royaume des filles, mais dans un tout autre style, les deux compères du Jamel Comedy Club ont cette fois-ci décidé de croquer les dictatures avec Le Crocodile du Botswanga.

Inutile de tourner autour du pot : Le Crocodile de Botswanga est une bonne comédie française ! Oui, le fait qu’une comédie française soit bonne est assez rare pour être souligné…

Cela tient tout d’abord grâce à l’écriture toujours aussi subtile de Fabrice Eboué, aussi à l’aise derrière que devant la caméra, où son talent d’humoriste n’a pas perdu de sa superbe. A ses côtés excelle Thomas N’Gigol, hilarant en dictateur Botswangais. Le duo rappelle à l’ordre son style corrosif qu’on leur connaît et digne de l’humour communautaire grinçant cultivé par le Jamel Comedy Club. Et, chose appréciable : non, toutes les vannes ne sont pas dans la bande-annonce qui nous a déjà bien fait rire, ça vous donne une idée du reste...

Une satire de la dictature dans laquelle tous les coups sont permis. Et même si le scénario ne fait pas dans l’originalité, il a au moins le mérite de soulever une flotte de débats comme les sans-papiers, la guerre d’Algérie, les manipulations financières autour du football, les affaires de prostitution, la religion…et tout cela sans jamais perdre le fil conducteur du récit, assez bien rythmé pour le coup.

On n’attend pas forcément grande chose d’une comédie comme Le Crocodile de Botswanga pour laquelle on aimerait juste débrancher son cerveau pendant 1h30. Un film comme celui-ci tiendra en tout et pour tout seulement grâce à ses dialogues. Dans la mesure où ceux-ci sont aussi drôles que l’interprétation de ses acteurs principaux, que demande le peuple ? Oui, la démocratie peut-être…

Bonne semaine à tous, moi, je cinéphile !

Note : 7/10


PS : Retrouvez cette critique et toute l'actu ciné dans le podcast de Fréquence Ciné ! (lien au bas de cette page)

A croquer sans modération

Synopsis :

L'histoire de Leslie Konda, jeune talent du football français, repéré à son adolescence par Didier, son agent. Tous deux sont invités dans le pays d’origine du jeune homme afin de rencontrer le président du Botswanga. Mais celui-ci s’avère être un dictateur mégalomane et paranoïaque, et conclut un deal plus ou moins crapuleux avec Didier afin de faire jouer Leslie dans l’équipe nationale du pays : Les Crocodiles du Botswanga…

Archives

Articles récents