La Minute Blond

Cinéphilement vôtre


De France mon amour

Publié par Clément sur 17 Mars 2013, 09:43am

Catégories : #Möbius, #cinema

De France mon amour
De France mon amour

Eric Rochant, cinéaste discret ayant oeuvré sur des petites comédies peu reconnues comme Vive la République ou encore L'Ecole Pour Tous, s'est attelé dans Möbius à un exercice difficile: la combination du film d'espionnage et de la romance. Je m'en vais au rapport:

Pour vous la faire courte, Grégory Lioubov, officier des services secrets russes, est chargé de surveiller les agissements d'un certain Rotovski, (alias Tim Roth). C'était sans compter la présence d'Alice, surdouée de la finance trempant à la fois dans le bain de la CIA et du FSB, et dans le coeur de Grégory...

L'intrigue est un peu complexe, mais le petit jeu auquel se livrent les deux acteurs principaux en filigrane vaut le détour. Jean Dujardin reste fidèle à lui-même, suprême et charismatique, bon. Non celle qui m'a éblouit tout le film, c'est sa partenaire de jeu: Cécile de France est belle, sensuelle, suave et superbe. Doux euphémisme que de vous avouer que je suis tombé sous son charme dans cette petite heure quarante-trois.

Un couple parfaitement accordé alignant des dialogues rares mais qui captent toute notre attention (pour meilleur exemple: la scène du téléphone dans la voiture). Tout deux se fondent à merveille dans un tableau monégasque splendide porté par une photographie ultra-soignée. Les beiges et les noirs s'alternent pour suggérer à la fois la douceur et la noirceur de l'action. Pour ce que ça engage de ma part, j'y ai vu des couleurs sable pour souligner les caresses de la peau dévoilant de petits grains s'incrustant chez l'autre. Tant qu'on est dans l'érotisme, restons-y, en plus il est bon ! Des scènes d'amour très bien filmées pour vous la (re)faire courte.

Vu en VF, bien sûr, et c'est là que le bât blesse, car la qualité exécrable des doublages anglais/français est très perturbante pour le spectateur, et cela enlève toute la crédibilité conférée au thriller pour les personnages qui s'y croisent. Mais qu'importe, je n'ai d'yeux que pour Cécile, une des petites fiertés de notre pays, De France.

Vous n'avez rien lu

Archives

Articles récents